MISE EN BIERE ET FERMETURE DU CERCUEIL

Prestations courantes

La mise en bière est le fait de mettre en cercueil le corps du défunt. Sous l’ère du peuple germanique et de l’époque des grandes invasions en VIIIe siècle, les personnes blessées et les morts ont été transportées sur une planche appelée la « bera » ou « la bière ». Puis, cette pratique a intégré les  us et coutumes occidentales pour l’inhumation des défunts avec la « bera ». Au XIIe siècle, le cercueil l’a remplacé, mais le mot a été retenu et le mot « bière » est toujours utilisé dans le jargon funéraire. C’est ainsi que le mot « mise en bière » a vu le jour.

La réglementation de la mise en bière est inscrite dans la loi du Code Général des collectivités Territoriales. Et, elle est obligatoire en France. Tous les membres de la famille peuvent être présents lors de la mise en bière du corps de leur défunt ainsi que les amis du défunt s’ils le souhaitent. Pour pouvoir y assister, vous devez simplement l’indiquer aux Pompes Funèbres. 

La mise en bière s’opère, au moins, 24 heures minimum après le dernier souffle et 6 jours au maximum, sauf exception. Toutes les personnes présentes  doivent se retirer du lieu pendant que le personnel manipule le corps.

Un cercueil fermé ne peut plus faire l’objet d’une réouverture avant cinq ans sauf sous les ordres du procureur de la République.(voir le lien au chapitre 3/).

C’est le personnel des Pompes Funèbres qui  effectue la mise en bière avant l’inhumation ou la crémation.

Dans le cas d’une crémation, des personnes qualifiées telles que les médecins et les thanatopracteurs ( voir le paragraphe à ce sujet au chapitre 1/) assurent l’enlèvement des prothèses, des pacemakers…  que le défunt portait de son vivant. 

Une mise en bière peut se réaliser :

  • À la chambre funéraire
  • Au domicile
  • Au Centre Hospitalier Universitaire ou à une clinique
  • En maison de retraite et aux EHPAD

Pour un bon déroulement de la mise en bière, il faut avoir un cercueil qui répond aux normes exigées par loi. (voir chapitre 3/)

La législation funéraire stipule qu’un cercueil ne peut contenir qu’un seul corps. Toutefois une exception est faite pour la mortinaissance car la mère défunte et son bébé pourront être ensemble dans le même cercueil.

La mise en bière immédiate  

La mise en bière immédiate entre en vigueur au cas où la mort serait causée par des maladies épidémiques ou par la dégradation du corps trop importante.

Dans de telles circonstances, les procédés funéraires suivants sont interdits :

  • Soins de conservation
  • Toilette mortuaire
  • Transport sans cercueil depuis le lieu de décès
  • Présentation en chambre funéraire

Des mesures exceptionnelles sont éventuellement prises en raison de la sécurité sanitaire :

  • Le délai de mise en bière n’est pas précisé. C’est ainsi que le certificat de décès indique seulement que la mise en bière doit se faire le temps plus court si le décès a eu lieu au domicile ou avant la sortie du centre de santé.
  • Les directeurs des centres de santé sont compétents à prendre la décision sur le déplacement du défunt avant la mise en cercueil vers un funérarium si la famille du défunt ne se manifeste pas dans les 10 heures qui suivent le décès.

Pompes Funèbres – Chambre Funéraire

100, rue de burlat 42320 La Grand Croix

24h/24 – 7j/7 – Jours fériés sur appel téléphonique aux numéros suivants :

Tél. 04 77 39 45 68 ou 06 40 11 51 34

    Pompes Funèbres NEPHTYS – LA GRAND’CROIX, CELLIEU, CHAGNON, CHÂTEAUNEUF,  DOIZIEUX,  FARNAY, L’HORMELORETTELYON, PAVEZINPÉLUSSINRIVE-DE-GIERSAINT-CHAMOND, SAINTE-CROIX-EN-JAREZGENILACSAINT-JOSEPHSAINT-MARTIN-LA-PLAINE, SAINT-PAUL-EN-JAREZ LONGESSAINT-DIDIER-SOUS-RIVERIESAINT-MAURICE-SURDARGOIRE, SAINT-ROMAIN-EN-GAL, SAINT-ETIENNE, TRÈVES, GIVORS et toutes les communes en France ainsi que les rapatriements de défunts en France et à l’étranger.